[Voyages] Up the Snowdon Ranger Path, Pays de Galles.

For the english version of this post, please scroll down below the « en français » part.

C’est ce vendredi 1er juin que j’ai expérimenté l’un des plus étranges avantages des contrats de travail anglais: le « volunteering day », soit un jour de congé payé par la société pour participer à un événement caritatif et lever des fonds pour une bonne cause. La société verse un équivalent monétaire à la fondation choisie, selon le nombre d’employés participants. Britvic accorde trois jours de volunteering à chacun de ses employés. Cette fois-ci, nous avons grimpé haut du Mont Snowdon dans le Pays de Galles, via le Ranger Path pour une excellente cause: contribuer au paiement du traitement de la petite Jossie, 5 ans, la fille d’un de nos collègues. La pauvre est atteinte d’une tumeur au cerveau, et la NHS (la sécu locale) ne prend pas en charge le traitement en entier… Si vous voulez participer, le lien est ici (perso j’ai donné par paypal, c’est pratique).

Le Pays de Galles, c’est loin. 4h30 de route… Route faite avec deux collègues le jeudi après-midi, avec finalement peu de monde sur la route. L’une de mes collègues et moi dormont à l’excellent Glyn Peris Guest House, à Llanberis. Les chambres sont sympas, même si la salle de bain est minuscule et la déco un peu vieillotte. Ceris, notre hôte, nous a organisé un « take away » breaksfast, vu que nous devons partir super tôt pour rejoindre les collègues au parking en bas du Ranger Path à 8h30 – rien n’est près dans ce pays montagneux. Le temps s’annonce moche, avec alerte jaune pour les orages, ça promet ! L’adresse donnée pour le rendez-vous est fausse mais ma logique légendaire (héhé) me fait faire demi-tour pour aller voir le parking que j’avais repéré sur la route. Et en effet, c’est bien là qu’est le rendez-vous ! Je crois que je suis trop habituée à organiser précisément mes voyages…

Le « guide » réservé pour notre escapade s’avère être le coach des entraînements militaires organisés près du bureau. Je n’ai pas vu l’intérêt de sa présence. Il n’a pas fait de briefing avant la rando, il n’a pas fait d’échauffement et – surtout – il est parti beaucoup trop vite ! Aucun respect pour les différents niveaux dans le groupe. Les gens étaient là pour faire une bonne action, ça ne veut pas dire qu’ils sont tous du même niveau. J’ai essayé de suivre mais je n’ai pas réussi à trouver mon souffle ou mes jambes. Je sais que ma forme physique pourrait être meilleure, mais je marche souvent et pourtant je ne me suis jamais sentie aussi  mauvaise ! Rien à voir avec le chemin, mais plutôt avec l’attitude du guide et des collègues les plus rapides d’entre nous. Je ne marche pas pour la performance, mais pour l’exercice et pour profiter du paysage. Chacun son truc. Le chemin est bien raide, surtout à un endroit où on voit bien les zig-zag pour grimper à flanc de montagne. Je n’aime pas voir aussi bien la destination, surtout quand c’est si dur. Le temps m’a bien aidé, les nuages nous entourent et bientôt la pluie se met à tomber – d’abord intermittente, puis violente. L’orage gronde. J’adore. Mon imperméable ne l’est plus autant que je le pensais, mais mon pantalon de pluie tient le coup.

img_6464
Le paysage se dévoile

Et finalement, j’arrive en haut du Mont Snowdon, en même temps qu’un petit train – le même qu’à la Rhune ! L’idée de le prendre au retour me titille fortement – la pluie a sûrement rendu les pierres qui forment le chemin bien glissant. Mais tous les tickets ont été vendus, il va falloir redescendre à pied. J’aime mes bâtons de marche ! En haut, il y a une pierre comme sur tous les points hauts du pays, quelle vue… Juste en dessous, il y a un café style salle hors-sac, avec toilettes et café chaud ! Bonheur ! Apparemment le groupe le plus rapide est là depuis au moins 30 mins, soit 2h pour monter. J’ai mis 2h30, alors qu’il était annoncé 4h, je suis fière de moi. Je me défais de mes vêtements trempés qui iront goutter ailleurs, et je soupire de bonheur à enfiler ma polaire bien sèche. Un coca (si, si) et une barre de céréales, et je me sens mieux. A peu près 30 minutes après moi arrivent les derniers collègues (qui ont réussi à monter en 3h !), nous sortons faire la photo de groupe et une vidéo pour Jossie. Direct après, les « rapides » nous poussent à repartir. J’ai eu une demi heure de repos, ça va, mais certains viennent à peine d’arriver ! C’est cruel. Et le « guide » fait partie du complot, c’est moche.

img_6458-collage

Malgré ma peur de glisser, je me lance dans la descente, accompagnée d’une collègue du groupe « rapide », qui préférais profiter du chemin, comme moi. La pluie s’est arrêtée, et les pierres sont moins glissantes que ce que je pensais, nous descendons tranquillement mais sûrement. Les nuages se lèvent, et on peut enfin profiter de la vue magnifique. Les lacs sont nombreux, et le pays est magnifique. Arrivées au parking vers 14h30, nous prenons la route du retour vers 15h. Il va sans dire que mon lit était le bienvenu après cette journée intense. 12.8 km de marche pour 937 m de dénivelé, quelle performance !

separator

It was this Friday, June 1st, that I experienced one of the strangest benefits of English employment contracts: the « volunteering day », a day off paid by the company to participate in a charity event and raise funds for a good cause. The company pays a monetary equivalent to the chosen foundation, depending on the number of employees involved. Britvic gives three days of volunteering to each of the employees. This time, we climbed to the top of Mount Snowdon in Wales, via the Ranger Path for an excellent cause: to contribute to the payment for the treatment of little Jossie, 5 years old, the daughter of one of our colleagues. The poor child is suffering from a brain tumor, and the NHS does not support the treatment in full … If you want to participate, the link is here (perso I gave by paypal, it is convenient).

Wales is far away. 4h30 drive … Road was made with two colleagues on Thursday afternoon, with finally few people on the road. One of my colleagues and I slept at the excellent Glyn Peris Guest House in Llanberis. The rooms are nice, even if the bathroom in mine is tiny and the decor a bit dated. Ceris, our host, arranged a « take-away » breaksfast, as we must leave early to meet colleagues at the parking lot at the bottom of the Ranger Path at 8:30 am – nothing is near in this mountainous country. The weather looks lousy, with yellow warning for thunderstorms! The address given for the appointment is false but my legendary logic (hehe) makes me turn around to check the parking that I had spotted on the road. And indeed, tha is where we were supposed to meet! I think I’m too used to exactly organizing my travels…

The « guide » booked for our getaway turned out to be the coach of military training organized near the office. I did not see the value of his presence. He did not make a briefing before the hike, he did not show how to warm up and – above all – he left far too fast! No respect for the different levels in the group. People were there to do a good deed, it did not mean that they were all the same -good – level. I tried to follow but I could not find my breath or my legs. I know that my fitness could be better, but I walk often and yet I have never felt so bad! Nothing to do with the path, but rather with the attitude of the guide and the fastest colleagues among us. I do not walk for performance, but for exercise and to enjoy the scenery. To each his own. The path is steep, especially in a place where we see the zig-zag up the mountainside. I do not like to see the destination that well, especially when it’s so hard. The weather helped me well as I could not see the path ahead for long, the clouds surrounded me and soon the rain began to fall – at first intermittent, then violent. The thunder is all around me. I just love it – kidding. My raincoat is not as much impervious to rain as I thought, but my rain pants holds up.

img_6464

And finally, I arrive at the top of Mount Snowdon, along with a small train – the same as the Rhune (in the south west of France) ! The idea of ​​taking it back tempt me hard – the rain has surely made the stones that form the path slippery. But all the tickets have been sold, I’ll have to walk down again. I like my walking sticks! Upstairs, there is a stone as on all the high points of this country, and what a view from there… Just below, there is a cafe-style room off-bag, with toilet and hot coffee! Happiness! Apparently the fastest group is there for at least 30 mins, meaning they took about 2 hours to go up. I did it in 2h30, when it was announced 4h, I am proud of me. I get rid of my wet clothes that will go drip elsewhere, and I sigh of happiness to put on my dry fleece. A Coke (yes, yes) and a cereal bar, and I feel better. About 30 minutes after I arrive, the last colleagues get in too (they managed to get up in 3 hours! well done !). We go out to do the group photo and a video for Jossie. Directly after, the « fast guys » push us to leave. I had half an hour of rest, it’s ok, but some have just arrived! It’s cruel. And the « guide » is part of the plot, it’s not fair.

img_6458-collage

Despite my fear of slipping, I start downhill, accompanied by a colleague of the « fast » group, who preferred to enjoy the path, like me. The rain stopped, and the stones are less slippery than I thought, we descend quietly but surely. The clouds rise, and we can finally enjoy the magnificent view. The lakes are numerous, and the country is beautiful. Arrived at the car park around 14h30, we take the road back around 15h. It goes without saying that my bed was welcome after this intense day. 12.8 km walk for 937 m of elevation gain, what a performance!

Une réflexion sur “[Voyages] Up the Snowdon Ranger Path, Pays de Galles.

  1. Quelle performance en effet! Bravo!
    Pays de Galles fait plusieurs fois dont une pour le mont Snowdwn mais avec mon frere et ses enfants. J’étais restee avec 2 de me neveux car un etait petit et l’autre avec un bras casse; nous sommes restes vers un des lacs, plus bas: tres sympa car c’était en ete.
    Les autres trajets, comme toi, arrive en haut d’une « montagne » pluie, vent et brouillard étaient present: so British! 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s