[Australie] Chronique d’un voyage annoncé.

For the English version of this article, please see below the « en français » part.

J’écris cet article sous l’influence d’un jet-lag puissant, je tiens à remercier le correcteur automatique pour son aide précieuse.

C’est l’histoire d’un voyage intercontinental programmé et ultra-attendu… Pour ceux qui ne seraient pas au courant (coucou vous!), me voilà à l’autre bout du monde pour un temps certain, voir un certain temps. 7.5 mois pour être correcte, 5 mois en Australie et 2.5 mois en Nouvelle-Zélande. En commençant par Adélaïde, d’où je vous écris ce billet en direct de la chambre d’hôtel que je me suis payé (luxe!) pour me remettre du fameux jet-lag. Je l’avais oublié celui-là, mais pas lui clairement. Cette nuit, coma de 22h30 à 3h, c’est la fête entre 3h et 5h, puis re-coma entre 5h et 9h15. De quoi presque louper le petit-déjeuner. Sérieusement, le petit déjeuner quoi. On ne déconne pas avec ça.

J’aurais certainement moins souffert si le voyage s’était déroulé comme prévu mais oh non: mademoiselle, vous avez le temps parce que vous partez plusieurs mois ? Tiens si on retardait puis annulait le premier de vos trois vols et donc si on faisait capoter tout votre plan de voyage ? (se dit la compagnie aérienne Swiss en se frottant les mains). Et en plus on ne va laisser qu’une employée clairement junior face aux hordes de voyageurs mécontents. Et pour couronner le tout, on va faire en sorte que tous les hôtels autour de l’aéroport soient plein à cause des grèves Ryanair pour faire bonne mesure. Oh joie. Bah c’est pas grave me direz-vous, j’habite dans le coin, je n’ai qu’à appeler mes parents et… Ah oui c’est vrai ils sont partis en vacances le matin même et en partant j’ai mis la clé dans la boite aux lettres. Je n’allais pas garder la clé de la boite aux lettres en voyage quand même, à quoi cela pourrait donc me servir ! Ahahah ahah… Ah.  Heureusement après plusieurs coups de fil à droite et à gauche, je réussis à joindre la voisine qui à les clés de chez les parents, je saute dans un Uber et hop, au dodo dans un vrai lit. Y a du bon dans toutes situations…

Départ prévu lendemain midi, un avion pas prévu mais affrété spécialement pour nous amener nous, voyageurs mécontents, vers Zurich. Et toujours une seule personne pour s’occuper des réclamations au comptoir et des enregistrements. 40 mins avant le départ prévu de l’avion, soit 11h20 (vous suivez, merci!), il n’y a toujours personne à l’enregistrement… Normal. Mais voilà enfin la seule et unique employée (qui va poser sa démission bientôt je pense), et hop il est 11h40, j’ai mon billet et ô miracle, il y a un avion à la porte d’embarquement. Joie. Hop on va partir. Non ! Roulement de tambour… Ils se sont bien plantés à l’enregistrement, y a un fantôme dans l’avion: un gars qui s’est enregistré mais qui n’est pas monté dans l’avion… Il faut retrouver son bagage et le sortir… Décollage avec 1h de retard, mais que va devenir ma connexion de 1h45 à Zurich !

La course, voilà ce qu’elle va devenir ma connexion, une course effrénée dans l’aéroport de Zurich… Quoi un train entre les terminaux ? mais zut ! Je pense être la dernière à monter dans l’avion mais bon, j’y suis. Passer aux toilettes ? Peuh ! Prendre un coup de chaud alors qu’il me reste encore 19h de vol? Hmpf ! Bref, je pars rapidement de Zurich, direction Dubai. Ah oui, by the way, j’ai changé de parcours avec l’annulation de mon premier vol: ce sera via Dubai avec Emirates, au lieu de via Singapour avec Singapore airlines. Bon c’est pas si pire comme changement, au moins ils ne m’ont pas mise sur la Malaysian Airlines qui fait aussi cette liaison… L’arrêt à Dubai est court aussi mais sans course cette fois, je prends le temps de profiter de cet aéroport de dingue. Y a du marbre dans les toilettes quoi. Et 9 personnes (au moins, pour ce que j’ai pu compter) pour s’occuper de l’embarquement. Je pense à la pauvre employée unique de Bordeaux…

C’est parti pour la partie la plus longue du voyage, 12h, cette fois-ci côté fenêtre pour pouvoir m’installer un peu plus confortablement. Et comme il faut terminer ce voyage en beauté, il y a à coté de moi une très vieille dame iranienne qui voyage seule et parle très mal l’anglais, donc qui ne comprend rien à ce qui se passe et s’étale joyeusement (justement j’avais envie d’avoir un coude dans les côtes toutes les 5 minutes). Elle n’est pas méchante, je lui explique que bon, voilà ça suffit quoi. Et hop je dors 8h d’une traite ou presque, une première ! Arrivée enfin à Adélaïde, et à l’heure s’il vous plaît, je passe sans encombre la douane – oui j’ai une tente et des chaussures de randonnée avec moi mais regardez comme c’est propre, parce que non, ce n’est pas ma première fois et oui j’ai regardé quelques épisodes de « Border Security: Australia Front Line ». Un Uber et hop me voilà à mon hôtel pour la nuit de folie que je racontais en débit d’article…

La boucle est bouclée, je suis bien arrivée. Bientôt commence l’aventure purement australienne !

separator

I am writing this post under the influence of a very strong jet-lag, I would like to thank my computer’s auto correct for its precious help.

This is the story of a planned and ultra-expected trip to the other side of the world… For those who would not know (hello there!), here I am in the Asia Pacific part of the world. 7.5 months to be precise, 5 months in Australia and 2.5 months in New Zealand. Starting with Adelaide, where I write this post live from the hotel room that I booked ahead (what a luxury treat!) to get rid of the jet lag. I had forgotten that one, but it did not forget me, clearly. Last night, I fell in a coma from 22h30 to 3h, then I was wide-eyed awake between 3h and 5h, then re-coma between 5h and 9h15. I almost missed breakfast. Seriously, missing breakfast ! Nothing messes with that, nope.

I certainly would have suffered less if the trip over had gone as planned but oh no: Miss, you have all the time in the world because you leave for several months? What if we delayed and then canceled the first of your three flights and so we would ruin your entire travel plan ? (say the Swiss airline evil employees, rubbing their hands maliciously). And in addition to that, we will leave a junior employee on her own to face the hordes of discontented travelers. And to top it off, we will make sure that all hotels around the airport are full because of the ongoing Ryanair strike for good measure. Oh joy. Well, it’s okay, they say, you live in the area, you should just call your parents and … Oh yes they went on vacation that same morning and when leaving  in the afternoon, I put the house key in the letter box. Well, I was not going to keep the key to the mailbox while traveling, that would be stupid and useless, right ? Ahahah ahah… Ah! Fortunately, after several phone calls right, left and center, I managed to reach the neighbour who has the spare keys to my parents’ place, and I jumped in an Uber to sleep in a real bed. There is some good in all situations, even the crazy ones…

The new departure is expected at noon on the following day, in a plane chartered especially to bring us discontented travelers to Zurich. Finally. And again there is only one person to deal with the counter claims and all the check-in. 40 mins before the planned departure of the plane, 11:20 am (you follow, thank you!), There is still nobody at the check-in counter… All is well. But here is finally the one and only employee (who will ask her resignation after this week end I think), and hop it is 11:40, I got my ticket and oh miracle, there is a plane at the boarding gate. Joy. Who comes running to get us to board the plane ? – the same one employee ! Hop, let’s go. No ! Drum rolls … They were so well organized at the check in and boarding that there is a ghost on the plane: a guy who checked in but did not get on the plane … They have to find his luggage if it is there and get it out before we can move on… We take off with 1 hour delay, I can only wonder what will become of my 1h45 connection in Zurich!

A race, that’s what became my connection, a frantic race in Zurich airport… What? a train between terminals ? Oh no! I think I’m the last one to get on the plane but hey, I’m there. A bathroom stop before boarding ? Phew!  Sweat a bit before the total flying time I have left ? Hmpf! All in all, I leave Zurich quite fast, direction Dubai. Ah yes, I got my travel plans changed with the cancellation of the first flight: it will be via Dubai with Emirates, instead of via Singapore with Singapore airlines. Well it’s not so bad a change, at least they did not put me on Malaysian Airlines or China Eastern who also makes this connection … The stop in Dubai is short too but without too much pressure, so I take my time to enjoy this crazy airport. There is marble in the toilets ?! And 9 people (at least) to take care of the boarding. I think of the poor single employee of Bordeaux …

And here I go for the longest part of this trip, 12h flight from Dubai to Adelaide, this time I have a window seat to settle a little better. And as I had to end this trip in style, beside me there is a very old Iranian lady who speaks very little English and who does not understand anything and spreads happily over to my seat (just what I wanted an elbow in my ribs every 5 minutes). She does not do it on purpose, I explain a few times and finally she stops, so that’s that. And I sleep 8h in a row, a first! Finally, I get to Adelaide, and on time please. I get through customs without a hitch – yes I have a tent and hiking shoes with me but look like it’s so clean, because no, this is not my first time and yes I watched more than a few episodes of « Border Security: Australia Front Line ». I know… An Uber later and hop here I am at my hotel for the night of madness that I was talking about at the beginning of this article…

All this to say that I finally go to the start of my trip. Soon will begin the 100% Australian adventures!

Une réflexion sur “[Australie] Chronique d’un voyage annoncé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s