[Voyages] Week End surprise !

Hey salut par ici, comment, vous m’aviez oubliée ? Bon d’accord, c’est vrai, je suis restée loin d’ici pendant beaucoup trop longtemps… Mais en même temps, je n’ai l’intention de n’écrire ici que des choses que je juge « intéressantes » pour vous. Et, depuis le Mexique, aucun sujet n’est passé au dessus de la barre. Sauf celui-ci !

C’est l’histoire d’un long week end improvisé à Bordeaux qui se transforme en aventure exceptionnelle (pour moi tout du moins).

A Bordeaux, rive droite.
A Bordeaux, rive droite.

Tout commence à Bordeaux donc, avec une journée entière, j’ai bien dit ENTIERE, avec mes parents, ma soeur, mon beauf et la pepette. Bonheur. On joue, on se coiffe, on va aux jeux, on fait des selfies (tellement connected cette petite). Bref ça ne vous parle sûrement pas, mais c’est une des mes définitions du bonheur.

La Concha, vue du haut du téléphérique.
La Concha, vue du haut du téléphérique.

La deuxième partie de la surprise se passe le lendemain quand nous partons, avec mes parents, vers une destination connue d’eux seuls. C’est une surprise, je n’ai vraiment aucune idée et quand nous tournons sur l’autoroute de Dax, je suis perdue. C’est vrai, nous sommes allés dans le Pays Basque cet été, je ne pense pas que mes parents aient prévus de m’amener encore là bas. D’après quelques détails arrachés aux organisateurs, il nous faudrait 2h30 pour arriver… Vraiment, je ne sais pas ! En fait, je n’avais pas tout à fait tord, nous nous sommes bien arrêtés dans le pays basque, mais cette fois-ci, de l’autre côté de la frontière, à San Sebastian ! Quand je pense que cette ville est si proche de Bordeaux mais que je n’y suis jamais allée, j’hallucine. J’ai raté quelque chose !

IMG_0833
Plage de la Concha, vers le téléphérique

Comme c’est beau ici. La plage de sable fin, la mer étale comme en méditerranée car la baie est quasiment fermée, les montagnes qui entourent la ville (on voit la Rhune!), tout est magnifique. Quel bonheur de faire le « paseo » le long de la baie, et la vue du haut du téléphérique est vraiment chouette. Celle du haut du « château » (les défenses militaires en fait) est pas mal non plus. Je ne peux pas m’arrêter de prendre des photos de la mer. Il fait tellement beau que j’ai un peu trop pris le soleil… Mon front et mon nez s’en souviennent ! Côté manger, nous n’avons pas testé les fameux « pintxos »: un des membres du groupe pense que ce n’est pas un repas en soit. Ok, d’accord, surtout qu’à la place nous allons manger à la Bodegon Alejandro, qui, accessoirement est dans le Michelin. Le menu dégustation avec accord mets/vins vaut le détour, un vrai bonheur. Miam. Le lendemain, après avoir subi l’arnaque du siècle pour le petit déjeuner (un tartine au prix d’un croissant), nous nous « contentons » d’un sandwich au Jamon Iberico. Gaaaa… Qu’est ce que c’est bon ça !

Mais ces agapes culinaires ne sont rien en comparaison avec la troisième partie du week end surprise. Je savais d’avance que nous ferions un détour le lundi soir pour aller manger quelque part car mon père « aime bien quand même ». Il s’avère que ce détour est un beau détour de deux heures, pour aller manger à la Ferme aux Grives, le deuxième restaurant de Michel Guerard, à Eugénie-Les-Bains. Ah, bonheur. Pour la petite histoire, ce restaurant est à l’origine d’une frustration intense (maintenant contentée) de mon adolescence: lors des habituelles vacances dans les Landes, mes parents partaient parfois en expédition pour manger là-bas, nous laissant au camping avec un poulet frites… Oh horreur, pas au début bien sûr, mais de plus en plus quand j’ai commencé à apprécier les bonnes choses. Voilà, maintenant je peux dire « ça, c’est fait » et bien fait: dediou que c’est bon tout ça, de la cuisine simple et traditionnelle mais bonne, tellement bonne ! Et maîtrisée comme on l’attend d’un chef aussi expérimenté (je sais que c’est pas lui qui cuisine mais c’est lui qui forme les cuisiniers). Et l’environnement du restaurant est tellement sympa, champêtre, bucolique, très landais traditionnel. On dirait que c’est juste le village de M. Guerard, c’est sûrement le cas en fait (pas de restaurant/cure thermale, plus de village).

La Concha, baie de San Sebastian
La Concha, baie de San Sebastian

Bref, un week end tout en surprise, qui m’a fait beaucoup de bien ! La prochaine étape, peut-être un week end prolongé en irlande le premier mai. Ah ah, oui, gardons la vie pleine de surprises.

A bientôt !

[Voyages] Escapade en Chine

Bonjour! Ou plutôt ni hao (je crois) en direct de Xiamen, Chine. Je finis bientôt, après quasi une semaine passée ici. Meeting, dumplings, cité du thé, plantation de thé, la totale! Je mets ici quelques photos du trip, pour vous.
Je ne la fais pas longue aujourd’hui, vu que je suis sur mobile. Je me demande d’ailleurs si ce post sera partagé sur Facebook et twitter, sachant que tous ces sites semblent parfois bloqués par ici. Des fois ça marche, des fois ça marche pas. Je dois avouer que je n’ai pas encore trouvé la logique.
A bientôt!

20140606-113440-41680796.jpg

20140606-113442-41682386.jpg

20140606-113439-41679942.jpg

20140606-113441-41681611.jpg

20140606-113444-41684803.jpg

20140606-113443-41683994.jpg

20140606-113446-41686395.jpg

20140606-113445-41685602.jpg

20140606-113443-41683173.jpg

[Voyages] Un long week end à Edinbourg

Tiens, cet article commence comme le titre d’un guide de voyage… Hum, ou pas ! D’une part les souvenirs sont plus aussi frais que quelques jours après le city trip, quasiment un mois. N’oubliez pas que j’ai déjà perdu 31 ans de neurones ! Et puis bon, comme ça, si cet article vous donne l’envie d’aller faire un tour en Écosse, vous serez bien obligés de me demander  pour les bons plans (rire démoniaque).

Alors en fait, pour cette fois, je vais laisser parler les photos. D’ailleurs il est temps que je me rachète un appareil, le mien m’a lâché misérablement le premier jour de ce citytrip. Si quelqu’un a un bon plan…

Bref.

Sur ce, bonne soirée et à bientôt !

dans les highlands
dans les highlands
Paysage tourmenté de highland
Paysage tourmenté de highland
La ville depuis le chateau
La ville depuis le chateau
La ville depuis le haut de Arthur's seat
La ville depuis le haut de Arthur’s seat
Arthur's seat
Arthur’s seat

20140501 - Edinbourg5 20140501 - Edinbourg4

Dans la vieille ville.
Dans la vieille ville.
Arthur's seat, un volcan en plein centre-ville et Holyrrod Abbey.
Arthur’s seat, un volcan en plein centre-ville et Holyrrod Abbey.
La chapelle de Roslyn, plus connue depuis le Da Vinci Code.
La chapelle de Roslyn, plus connue depuis le Da Vinci Code.
A bord du Royal Yacht Britannia, l'ex bateau royal.
A bord du Royal Yacht Britannia, l’ex bateau royal.

[Voyages] Quand ma soeur s’en vient…

Ah oui bon ça va, je sais, ça fait un bail que je ne suis pas venue par ici, d’accord! Mais en même temps, c’est parce que je suis à fond et que, cqfd, j’ai plein de choses à vous raconter… ça vient, je vous jure !

Donc je parlais de ma sœur ! Pas peu fière que je suis d’avoir été la première choisie pour la première visite de Claire post-Maëlle, sans Maëlle, un événement. Trois jours passés loin de sa piote, il fallait vraiment que j’assure du haut niveau pour compenser au maximum le fait que ma nièce soit restée à Bordeaux. Et il faut aussi faire avec Vincent qui nous tend des pièges à coup de vidéos trop chou de la petite qui fait du toboggan comme une grande.

Mais, allez, je vais pas faire la modeste, on a passé un excellent week end ! Shopping, resto belge, spa, et zoo, nous n’avons pas chômé. Enfin moi si, un jour de congé le lundi, c’est chouette. Surtout pour découvrir Pairi Daiza, le coup de coeur du week end. Je suis pas méga fan des zoos ou des animaux en général, il faut le dire, mais les lémuriens en liberté avec leur bébé, c’est très sympa. Ce parc est juste immense ! Il faut au moins cinq jours pour découvrir tout ça avec des enfants, c’est sûr. On est arrivées à 10h30, on est reparties à 17h30, et on a pas tout vu ! C’est vraiment beaucoup plus qu’un zoo.

Avec ça, j’espère que ma sœur reviendra (avec la petite ?). Je vous laisse avec quelques photos.

https://plus.google.com/photos/113422168474371033594/albums/6004830624762314305?authkey=CNiD09XQ04SQNw

Les sisters !A bientôt!

[Voyages] Il suffit parfois d’ouvrir les yeux…

… Et on découvre des endroits vraiment sympas à Bruxelles, des endroits dont on avait pas la moindre idée avant, enfin avant d’y aller quoi. Parce que Bruxelles, c’est pas évident non plus, il faut chercher un peu fort avant de trouver. Le Moeder Lambic, le meilleur bar à bière, au milieu d’un quartier résidentiel… Le Sale, Pepe e Rosmarino, l’un des meilleurs resto italien de Bruxelles à mon sens, caché dans une rue qui ne paye pas de mine… Bref, faut chercher, c’est pas toujours évident.

Donc la découverte du jour vient me réconforter sur un point qui me chagrinait depuis un bail sur Bruxelles. Bruxelles n’a pas de voie d’eau. Moi, c’est vrai j’aime mes villes avec de l’eau qui courre au milieu, je sais pas ça donne une âme, un sens, quelque chose qui sublime la ville, la nuit comme le jour. Que serait la Bourse de Bordeaux sans la Garonne qui passe devant, Paris sans la Seine, Londres sans la Tamise. Bref, vous voyez ce que je veux dire je pense…

Alors, découverte du jour : le canal du Bruxelles ! Pas le canal dégueu et enchâssé de rives en béton que je longe en vélo pour aller au boulot (quand je vais au boulot en vélo héhé). Enfin si celui là mais pas vraiment… Si on passe la partie urbaine, la partie industrielle, on arrive sur un canal entouré de berges vertes et de voies pour piétons et vélos. C’est beau, c’est la campagne, voilà. 2 heures de vélo aller retour de chez moi pour une superbe ballade en campagne, le long d’une chouette voie d’eau. Oui la remontée fut dure (ah, les hauts de Saint Gilles) et je vais bien la sentir demain, mais ça vaut le coup !

Amis amateurs de chouettes balades du dimanche (si si c’est bien moi qui dis ça), allez y, c’est bien !

Voilà ce qu’on a vu, sans les petites fleurs parce que c’est pas encore la saison :

Le canal au niveau de Ruisbroek.

A bientôt!

[Voyages] Irish breakfast ?

Oui, ou pas en fait, demain comme je l’ai fait déjà aujourd’hui, je vais passer sur le full Irish breakfast et me concentrer sur du thé et des toasts, ça sera suffisant. Mais qu’est-elle donc en train de raconter encore ? Ah ah je vous perds, je le vois bien… En même temps moi aussi, je suis perdue !

Hop, hop, hop, la reprise lundi (je reviens à ma place après un « stage » de cinq mois) est intéressante puisqu’on m’envoie, dès la première journée, remplacer ma chef sur un essai de production en Irlande, plus precisement à Athy, dans le comté de Kildare. C’est à une heure de voiture (de location, conduite à gauche youhou) de l’aéroport de Dublin. La route hier soir à 11h était finalement moins pire que prevue, j’avais en tête l’Irlande de l’ouest. Mais non, cette fois ci pas de routes sinueuses et pleines de trous mais que des autoroutes à 120 miles per hour. Allez, j’aime voyager 🙂 alors prendre une voiture pour rouler à gauche et prendre six fois l’avion en deux semaines ça me fait pas peur… Bruxelles-Dublin-Bruxelles-Bordeaux-Bruxelles-Point à Pitre-Bruxelles au programme !

Bon c’est sûr, je n’ai pas autant le temps de profiter de ce voyage que ma dernière visite en Irlande (j’avais pris des jours de congé), vu que je rentre demain, mais bon, je fais le max, promis. En même il fait un temps tout pourri (mélange pluie/neige) alors ça ne donne pas forcement envie d’en faire beaucoup plus. Peut-être, sur la route du retour, je vais voir si je peux m’arrêter quelque part, si ça vaut le coup.

La suite au prochain épisode !